Délégation du HDP – Visite au Parlement européen

CYiZ1A9WEAEHGpIUne délégation du Parti Démocratique des Peuples (HDP) composée d’Osman Baydemir, député du HDP pour Şanlıurfa, Feleknas Uca, députée du HDP pour la ville de Diyarbakır, ancienne députée parlementaire GUE / NGL, et de Eyyup Doru, représentant du HDP en Europe, a effectué une série de rencontres au Parlement européen en vue de porter l’attention sur l’extrême gravité des conséquences de l’État de siège et des couvre-feux continus vécus par les Kurdes en Turquie, violemment opprimés par le gouvernement turc.

La délégation a demandé à l’Union européenne de prendre des mesures concrètes vis-à-vis de cette situation dramatique où des civils, y compris femmes et enfants, sont tués quotidiennement, les écoles sont fermées et occupées par les militaires, les hôpitaux sont transformés en bunkers et la méthode des couvre-feux est devenue systématique. Ces derniers sont imposés arbitrairement dans  les villes et villages de la région où les tensions affectent directement les habitants qui craignent d’être bombardés à tout moment de la journée et de la nuit.

La délégation, qui a rencontré Kati Piri, rapporteur au Parlement européen pour la Turquie, a  lancé un appel à l’ensemble du Parlement européen de ne pas rester silencieux face à ce massacre silencieux des Kurdes.

Le groupe GUE / NGL a demandé pour sa part une résolution d’urgence sur la question la semaine prochaine à Strasbourg et a annoncé qu’il allait également envoyer une lettre à Mme Federica Mogherini pour que cette dernière, en tant que Haut Représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères, puisse intervenir et faire un appel urgent aux autorités turques pour que cesse la violence contre les civils. Le groupe estime que l’UE devrait jouer un rôle de médiateur afin d’amener les parties en conflit à la table de négociation et remet en outre en question le statut de la Turquie comme un «pays sûr» pour les réfugiés. Enfin, la GUE / NGL a exprimé sa solidarité avec le peuple kurde et avec le HDP qui luttent contre cette oppression violente de façon quotidienne.

La délégation s’est également mise d’accord avec le groupe de la Gauche pour organiser prochainement une délégation pour aller à Diyarbakır pour témoigner de la situation sur le terrain et a invité les autres groupes du Parlement européen à faire de même.