Selahattin Demirtas rencontre le représentant du Sienn Fein au PE

Le co-président du HDP Selahattin Demirtas a rencontré le président national du Sinn Féin Declan Kearney aujourd’hui au Parlement européen à Bruxelles.

Les récents développements politiques en Turquie, la table des négociations, le processus de paix et les expériences du Sinn Féin ont été discutés lors de la rencontre. Demirtas a commencé la réunion en déclarant que l’expérience du Sinn Fein était considérée dans le cadre de la résolution du conflit kurde et a rappelé que la région kurde avait eu l’honneur de recevoir plus d’une fois  la visite de Jerry Adams.

Kearney a pour sa part déclaré que son parti suivait de près la lutte du peuple kurde et que son soutien à ce dernier  allait se poursuivre.  Il a également dit qu’ils étaient prêts à contribuer à la paix et qu’ils étaient en solidarité avec les peuples du Kurdistan.

Kearney a insisté sur le fait qu’il comprenait l’importance et la gravité de la situation dans les villes kurdes de Turquie car eux-même ont connu des processus similaires, et a ajouté qu’une paix durable était nécessaire et que pour cela la solidarité internationale était primordiale. Il a dit également que le processus de paix irlandais avait aussi été très volatil par moment et a expliqué que les dialogues pouvaient aller au mieux et soudainement se détériorer  à une époque où de réels progrès étaient atteints. Il a conclu en disant qu’en tant que parti, ils étaient prêts à offrir leur aide et allaient faire de leur mieux pour contribuer  au processus de résolution. Il a également dit qu’un processus de paix durable ne pouvait être réalisé que sous la condition d’un cessez-le feu permanent et d’une démilitarisation totale de la région.

Selahattin Demirtas a déclaré que son parti serait très heureux d’accueillir le Sinn Féin ainsi que leurs représentants pour évaluer la situation sur place:

“Nos luttes sont très semblables et notre mouvement attache depuis longtemps de l’importance à la relation que nous avons avec votre parti. Vous avez mené votre lutte depuis de nombreuses années et avez assuré la paix entre les peuples. Nous aimerions profiter de votre expérience dans le cadre de notre propre processus de négociation parce que le processus que vous avez entrepris à traversé des conditions similaires, qui a commencé avec des négociations suite à un âpre et long conflit, suivi d’une période de négociations qui s’est à nouveau écroulé avant d’arriver finalement à un accord. Les combats actuels dans la région kurde ont tué et continuent de tuer un grand nombre de civils et de lourdes violations des droits de l’homme ont lieu quotidiennement. Notre parti aimerait vous inviter au Kurdistan  pour évaluer les évènements sur le terrain”.