MPE appellent l’UE à prendre des mesures pour la solution de la question kurde.

Le Président du Groupe socialiste-démocrate au PE Gianni Pittella  ainsi que la présidente du Groupe de la Gauche unitaire européenne Gabriele Zimmer ont appelé l’UE à prendre des mesures concrètes pour la résolution de la question kurde.

Lors de l’appel, Pittella a déclaré:

«Nous voulons que la question kurde en Turquie aboutisse à une solution juste, pacifique et durable. Le Conseil de l’UE et la Commission devraient également poser la responsabilité de la question kurde en tant que question fondamentale “.

Zimmer a pour sa part ajouté:

«Les fonctionnaires de l’UE doivent encore assumer leur responsabilité à ce jour, ils ont signé un accord basé sur des intérêts impropres avec la Turquie concernant les réfugiés, nous ne l’acceptons pas et nous le condamnons. La Turquie ne respecte ni les principes d’un État de droit, ni les droits de l’homme, ni la liberté de la presse ni les critères politiques de Copenhague “.

En ce qui concerne le projet du camp de Kahraman Maraş, qui sera utilisé dans le cadre de l’organisation et le recrutement de gangs, Pittella a dit:

« C’est l’Union européenne qui a signé l’accord avec la Turquie sur la question des réfugiés. Dans cette mesure, le Conseil de l’UE, la Commission et le FRONTEX en sont responsables. Mais en tant que membres du Parlement européen, nous devrions être en mesure de visiter les lieux où les réfugiés sont prévus d’être placés. “

La représentante du Bureau des Réfugiés auprès du groupe de la Gauche unitaire européenne Barbara Spinelli a dit qu’elle venait d’être informée au sujet de ce camp à Maraş et qu’elle allait essayer de le mettre à l’ordre du jour lors de la réunion du groupe ainsi que dans différentes plates-formes. Spinelli a dit:

«Il est inacceptable que l’UE signe un accord sur les réfugiés avec Erdoğan alors que ce dernier et son gouvernement mènent des actions d’anéantissements au Kurdistan. En tant que groupe nous condamnons cela “.

Dans une déclaration similaire, le co-président du Groupe des Verts au PE Philippe Lambert a souligné qu’il soutenait tous les articles du Conseil dans le rapport du Parlement européen concernant la solution de la question kurde au travers des négociations, avant d’ajouter:

«L’accord signé par l’UE avec la Turquie au sujet des réfugiés est une reddition. Avec cet accord, l’UE s’est rendue à Erdoğan qui piétine sur tous les droits fondamentaux de l’homme “.