Les eurodéputés S & D Kati Piri et Knut Fleckenstein appellent les membres du parlement à ne pas soutenir l’amendement

Suite au vote de la commission parlementaire turque ce lundi approuvant une loi qui supprimera l’immunité parlementaire de près d’un quart des législateurs du pays, le groupe S & D exprime sa profonde préoccupation quant à l’état de la démocratie en Turquie.

La décision vise à modifier la constitution turque par une clause temporaire qui pourrait supprimer la protection de 129 des 550 députés de l’Assemblée nationale de Turquie concernant les poursuites judiciaires.

Même si ce changement concerne les législateurs des quatre partis parlementaires, ce dernier semble être dirigé contre les députés des partis d’opposition, notamment contre le HDP, où 46 des 59 députés du groupe seraient touchés.

Commentant le vote, l’eurodéputée S & D Kati Piri, négociateur au Parlement européen pour la Turquie, a déclaré:

«Nous sommes profondément préoccupés par la décision du comité constitutionnel du parlement turc de lever l’immunité des parlementaires d’une manière qui viole la constitution turque.

«Cette initiative vise clairement les membres de l’opposition HDP. Faire taire des députés élus démocratiquement pour leurs déclarations politiques est contre tous les principes démocratiques. Si le parlement turc va de l’avant, la polarisation -déjà profonde- de la société turque sera intensifiée et le conflit dans le Sud-Est Turquie sera d’avantage aggravé.

“Nous appelons instamment les membres du parlement à ne pas soutenir cet amendement qui éloignera d’avantage le chemin de la Turquie de l’UE.”

Knut Fleckenstein, MPE et vice-président du groupe S & D, a pour sa part dit:

«Le fait que 46 députés du HDP puissent être poursuivis en tant que” partisans du terrorisme “après l’adoption de ce projet de loi à la Grande Assemblée nationale turque ce mois-ci constitue une violation flagrante de leurs droits en tant que députés et risque d’évincer la plupart des députés du HDP du Parlement – ce qui reviendrait à éliminer une partie de l’opposition.

“Le CHP devrait également envisager que 51 de leurs propres députés peuvent voir leur immunité supprimée en vertu de cette loi. Nous invitons le CHP à reconsidérer leur position, vu que cela serait clairement un geste antidémocratique.”