Le HDP conseil exécutif appelle le gouvernement turc à cesser immédiatement les détentions illégales

Le gouvernement ne sera jamais en mesure de faire plier la volonté de notre peuple.

Hier soir, les co-maires de la ville métropolitaine de Diyarbakir, Mme Gültan Kisanak et M. Fırat Anli, ont été arrêtés et leurs maisons et les bâtiments du conseil municipal ont été fouillés dans le cadre d’une pratique extrêmement illégale et arbitraire.

Le gouvernement de l’AKP/Erdoğan continue à manquer de respect à la volonté du peuple avec des comportements de vengeance. En prenant cette attitude hostile à l’égard de la volonté politique du peuple kurde, le gouvernement vise à anéantir l’opposition démocratique dans le pays.

La détention de Gültan Kisanak et Fırat Anli confirme que la guerre déclarée par le gouvernement contre la politique démocratique a atteint son niveau de démence le plus absolu.

Ces détentions illégales et arbitraires vont non seulement à l’encontre des droits de l’homme et des principes du droit démocratique universel mais contredisent également de nombreuses conventions internationales dont la Turquie est signataire.

Ces attitudes de suppression, d’anarchie et de tyrannie sont inacceptables, et c’est le gouvernement seul qui est responsable de l’atmosphère chaotique dans le pays.

Le gouvernement doit immédiatement mettre un terme à ces détentions arbitraires et illégales et les deux co-maires du Conseil municipal de Diyarbakir, détenus d’après des accusations sans fondement et injustifiées, doivent être libérés au plus vite.

Nous faisons appel à toutes les organisations non gouvernementales, les partis politiques, les partisans de la démocratie et de la paix, les institutions internationales et parlements:

De ne pas rester silencieux face à cette illégalité et d’exprimer des réactions en ligne avec les valeurs démocratiques. 

De ne pas accepter ces pratiques extrêmement illégales du gouvernement menées en toute impunité en Turquie.

Le Conseil exécutif du HDP
26 Octobre 2016