Déclaration du co-président emprisonné du HDP Demirtas

«Le fait que nous ayons été pris en otage, moi-même et nos parlementaires, à la suite de ce qui équivaut à un coup d’état civil, n’est pas seulement une attaque contre nous en tant qu’individus.

C’est un nouveau pas franchi par ceux qui, étape par étape, ont mis en œuvre divers complots pour consolider le règne d’un seul homme [en Turquie].

Il ne faut pas oublier que cette attaque, qui nous a pris pour cibles, nous, défenseurs d’une vie fraternelle, égale, libre et pacifique dans notre pays, est aussi une attaque commune à toutes les forces de la démocratie.

Il ne fait aucun doute que la seule issue est de se tenir côte à côte, quelle que soit la situation, contre de tels régimes et de répandre la lutte commune contre le fascisme.

Nous attendons et souhaitons que le public européen ainsi que les institutions démocratiques de l’Europe adoptent une position beaucoup plus efficace et productive contre ces actes illégaux d’oppression.

Cet empire de la peur sera sans doute bientôt dispersé. Nous continuerons notre lutte dans toutes les conditions, sans perdre notre foi en la politique démocratique.

Même si nous sommes entre quatre murs, nous continuerons à faire partie de la lutte à l’extérieur, et continuerons à profiter de la joie du halay sans fin de la liberté – sans oublier que nous sommes tous sous le même ciel.

Je voudrais exprimer mes salutations et respects à tous mes camarades, à nos jeunes et à nos amies femmes.