Prochaines audiences de notre co-président Selahattin Demirtas

34e Tribunal pénal de première instance d’Istanbul

(Istanbul Anadolu 34. Asliye Ceza Mahkemesi)

L’audience aura lieu le 23 février 2017 à 11 h 05. M. Demirtaş participera à l’audience par vidéoconférence depuis la prison d’Edirne de type F.

Notre coprésident est accusé d’incitation à la haine et à l’hostilité. L’accusation est basée sur son discours lors du rassemblement électoral d’Istanbul du 7 juin 2015.

Un article du quotidien « Star », daté du 6 juin 2015, intitulé «Crusader Alliance» comprenait l’extrait suivant: « Le vote HDP va vers une Alliance de Militant ».

Dans son discours, M. Demirtaş a critiqué le quotidien Star en déclarant que ce dernier avait un concept biaisé et insultant, et que cela était contraire à l’éthique de la radiodiffusion dans le cadre du processus électoral.

Alors qu’il est clair que le discours pourrait être évalué dans un contexte de liberté d’expression, M. Demirtaş a été au contraire accusé d’inciter le peuple à la haine et à l’hostilité.

25e Tribunal pénal de première instance d’Ankara

(Ankara 25. Asliye Ceza Mahkemesi)

L’audience aura lieu le 8 mars 2017 à 14 h. M. Demirtaş participera à l’audience par vidéoconférence depuis la prison d’Edirne de type F.

Notre co-président est accusé d’avoir «insulté la nation turque, la République de Turquie et les institutions de l’État». Le chef d’accusation est basé sur un discours qu’il avait prononcé sur la chaîne de télévision kurde Med Nuçe TV, le 10.10.2015.

10e tribunal pénal de première instance d’Ankara

(Ankara 10. Asliye Ceza Mahkemesi)

L’audience aura lieu le 23 mars 2017 à 10 h 30. M. Demirtaş participera à l’audience par vidéoconférence depuis la prison d’Edirne de type F.

L’accusation est basée sur les déclarations de M. Demirtaş datant du 18 mai 2015, selon lesquelles une équipe de trois mille cinq cents personnes, dirigée par Süleyman Soylu, alors vice-président de l’AKP, effectuait des simulations et des fraudes électorales afin de maintenir le HDP en-dessous de la barre des élections nationales.

La déclaration suivante de M. Demirtaş a été considérée comme un « crime » et il est accusé d’avoir  « insulté Süleyman Soylu ».

« Ils préparent leur chemin en parcourant les provinces. Le siège social de l’AKP a également ses propres équipes. Je ne dis pas cela en tant qu’information spéculative. Tout le monde dans cette équipe est formé sur où et quoi faire et savent comment les ruses peuvent être jouées.

M. Selahattin Demirtaş participera par ailleurs aux audiences du 27 février 2017 de la 47ème Cour pénale de première instance d’Istanbul et du 7 mars 2017 de la 29ème Cour pénale de première instance d’Ankara.

Nous vous transmettrons d’avantage d’informations quant aux détails des accusations dès que possible.

Le bureau de représentation du HDP en Europe.