Parlementaires du HDP actuellement en Prison

SELAHATTIN DEMIRTAS

CoPrésident du HDP. Membre du Parlement et représentant pour la ville d’Istanbul.

Selahattin Demirtaş est né à Diyarbakır en 1973. Il a fait ses études à la faculté de droit de l’Université d’Ankara. Après avoir été diplômé, il a travaillé en tant qu’avocat indépendant avant de devenir membre du comité exécutif de la branche de l’Association des Droits de l’Homme de Diyarbakır (IHD). Durant son mandat en tant que président de l’association,  ce dernier s’est beaucoup concentré sur l’augmentation des meurtres politiques non résolus en Turquie.

Demirtaş compte parmi les membres fondateurs de L’Association des droits de l’Homme de Turquie (TIHV) et la branche Amnesty International pour Diyarbakır.
Il
a commencé sa carrière politique en tant que membre du parti de la Société Démocratique (DTP) en 2007. En 2009, le DTP a été fermé sur ordre de la Cour Suprême. Les députés du DTP
ont alors ouvert le
Parti pour la Paix et la Démocratie (BDP). Le BDP a tenu son premier congrès en 2010 et a élu Selahattin Demirtaş et Gültan Kışanak en tant que co-présidents.

Demirtaş était l’un des trois candidats pour les premières élections présidentielles. Malgré les grandes difficultés politiques et les irrégularités du système électoral, Demirtaş a reçu 9,8% du taux de vote.

Demirtaş était le coprésident du BDP au cours de la période où le processus de paix et les négociations ont commencé en Turquie.

En 2014, Demirtaş et Figen Yüksekdağ ont été élus en tant que nouveaux co-présidents du Parti Démocratique des Peuples (HDP).

Il y a actuellement 93 procès intentés contre lui par des procureurs de 18 provinces différentes à travers le pays. Au total, une peine de 486 ans d’emprisonnement et deux emprisonnements à vie aggravés sont demandés à son sujet.

Figen Yüksekdağ Şenoğlu

CoPrésidente du HDP. Membre du Parlement (déchu) et représentante pour la ville de Van.
Elle est née en 1971 à Gölovası, dans la province de Yumurtalık d’Adana.
Elle était candidate parlementaire indépendante pour le district électoral de la ville d’Adana lors des élections générales de 2002.
Elle a été impliquée dans les mouvements des droits des femmes pendant plusieurs années avant de devenir éditrice de la revue Femme Socialiste.
Alors qu’elle siégeait au conseil d’administration du journal Atılım, en 2009, elle a été placée en
garde à vue en raison de son activité politique. Elle a co-fondé le Parti Socialiste de l’Opprimé (ESP)
peu après 2010 et a démissionné en tant que leader de ce parti en 2014 pour rejoindre le HDP, avec lequel l’ESP a fusionné plus tard la même année. Au cours du second congrès ordinaire du HDP, elle a été élue coprésidente du parti.  Il y actuellement
21 procès intentés contre elle.

Abdullah Zeydan

Député, représentant pour la province de Hakkari. Né à Hakkari, en 1972. Diplômé de la faculté d’architecture de l’Université Internationale Américaine.
Il y a actuellement 7 procès intentés contre lui.

Burcu Çelik Özkan
Députée représentant la province de Muş
Née en 1986 à Muş. Diplômée en droit de l’Université de Marmara.
Il y a actuellement trois procès intentés contre elle.
Çağlar Demirel
Membre du Parlement, représentante pour la ville de Diyarbakır.
Née à Diyarbakır/Kayapınar en 1969.
Elle est actuellement à la tête du groupe parlementaire du HDP.
Diplomée de l’Université de Dicle, elle a été active au sein de plusieurs NGO et associations dont certaines au sein desquelles elle coordonné le travail des femmes jusque 2009 avant de devenir maire de Derik, ville de la province de Mardin.
Elle a été élue au Parlement en 2015.
Il y a actuellement 16 procès intentés contre elle.
Gülser Yıldırım
Députée du HDP représentante pour la province de Mardin.
Né en 1963 à Mardin / Nusaybin. Elle est devenue active dans la politique en 2000
en tant que membre de la Branche des Femmes du HADEP (Parti démocratique du peuple). Elle était membre exécutif du “Parti Libre”, du DEHAP, du DTP (Parti pour une société démocratique) et du BDP.
En 2010, elle a été emprisonnée pendant quatre ans en raison de ses activités politiques.
Il y a actuellement 11 procès intentés contre elle.
Ferhat Encu
Député représentant la province de Şırnak.
Né à Şırnak / Uludere en 1985. Il a étudié l’ingénierie minière à l’université de Çukurova, Adana. Il a perdu 34 proches lors du bombardement des forces aériennes turcs sur le village de Roboski le 28 décembre 2011.
Il a actuellement 17 procès intentés contre lui.
İdris Baluken
Membre du Parlementent. Représentant pour la ville Diyarbakır.
Né en 1976 à Bingöl. Il sert en tant que chef parlementaire
du groupe du HDP depuis avril 2014. Il a précédemment servi en tant que chef de groupe parlementaire pour le Parti pour la Paix et de Démocratie (BDP) de 2012.
Diplômé de la faculté de médecine de l’université d’Ankara.
Il a travaillé comme médecin dans les villes de Bingöl et Diyarbakır pendant de nombreuses années.   Il a été membre de l’administration de la Société Thoracique turque, l’Association Médicale turque et la branche de Diyarbakir de l’Union des travailleurs de la santé et des services sociaux. Il a participé à plusieurs études académiques au niveau national et international.
Il a actuellement 23 procès intentés contre lui.
Selma Irmak
Députée représentant la province de Hakkari
Né en 1971 à Mardin / Kızıltepe, elle déménage à Konya en 1978. Elle a fréquenté l’Université Selçuk de Konya en enseignement spécialisé dans l’éducation préscolaire mais a été arrêtée pour des raisons politiques. Elle a été emprisonnée pendant 3 ans et 9 mois.
Elle est devenue membre active du Parti Démocratique du peuple (DEHAP) après sa libération.
Elle est ensuite devenue membre du comité exécutif du Centre culturel Mésopotamien culturel et de l’Institut kurde d’Istanbul. Elle est ensuite retournée à Konya où elle a été élue
responsable de la branche pour Konya du DEHAP. Elle a participé à la formation du parti de la Société  Démocratique (DTP) et a été élue comptable général du DTP.
Elle a été élue au parlement (pour) Şırnak en 2011 et était membre de la Commission des affaires étrangères du Parlement. Elle a été ré-élue au Parlement (pour) Hakkari dans le cadre des élections les 7 juin et 1er novembre 2015.
Il a y actuellement a 22 procès intentés contre elle.