Conférence de presse sur l’offensive de la Turquie à Afrin – Intervention du représentant du HDP en Europe Eyyup Doru

“Je tiens à vous remercier au nom de mon parti le HDP, d’être présents aujourd’hui en ce moment difficile où la  population civile de la ville d’Afrin se trouve face à l’agression inhumaine et illégitime de la Turquie et de ses mercenaires liés aux groupes djihadistes.

Le gouvernement d’Erdogan qui ne respecte pas les règles de l’Etat de droit continue de mener une politique répressive et démesurée contre notre parti le HDP et contre toutes les forces démocratiques et les représentants de la société civile en Turquie. Cette politique d’agression anti-Kurde par principe s’est aujourd’hui alliée avec l’extrême droite turque et ne se limite plus  au Kurdistan du nord mais agit aussi au-delà des frontières en attaquant le nord de la Syrie et par-là même le projet démocratique des peuples de Rojava.

Depuis le début de l’offensive de l’Etat turc, des menaces ont officiellement été proférées par Erdogan en personne contre  les membres et sympathisants de notre parti qui dénoncent cette offensive.  Il a dit que « ceux qui protesteraient contre l’offensive à Afrin devraient savoir que les forces de sécurité seraient prêtes à leur tomber dessus ».

Depuis cette déclaration, plusieurs membres de notre parti et défenseurs des droits de l’homme ont été arrétés pour le simple fait d’avoir dénoncé cette guerre.

Il est utile de signaler que nos deux co-présidents Selahattin Demirtas et Figen Yüksekdag, qui sont aujourd’hui toujours injustement détenu, sont poursuivis principalement pour des discours qui ont été prononcé en faveur de la résistance de Kobané, qui, nous le rappelons, a marqué le début de la fin de DAESH grâce à la résistance héroïque des jeunes femmes et hommes kurdes.

Faut-il rappeler l’opération « paix pour la Chypre » qui s’est transformée en force d’occupation, ou encore l’opération menée dans les prisons turques en 2000, ironiquement appelé « opération retour à la vie » où plus de 30 personnes ont perdu la vie.

Aujourd’hui, la Turquie lance son opération « Rameau d’olivier » contre Afrine qui, jusqu’à présent, a déjà fait des centaines de morts et de blessés civils. La Turquie, en utilisation à chaque fois une nomenclature pacifique pour ses opérations, se moque de l’opinion publique nationale et internationale en commettant des massacres et des crimes contre l’Humanité.

La politique de l’Union européenne, basée sur l’ambiguïté, ainsi que la politique trouble de la Russie donnent le feu vert aux actions d’Erdogan qui profite de cette situation pour continuer à mener des crimes contre l’humanité, hier à Sur et Cizre, aujourd’hui à Afrin, devant le regard silencieux du monde entier.

Nous demandons à l’Union européenne et aux Nations-Unies d’intervenir auprès du gouvernement pour la cessation immédiate des bombardements de l’aviation de l’Etat turc dans la région d’Afrin, région qui jusqu’à aujourd’hui a été un modèle d’intégration pour toutes les composantes ethniques et religieuses de la région”.

Eyyup Doru,

Représentant du HDP en Europe