Commémoration de Halabja par le HDP

Cela fait 30 ans que le Massacre de Halabja a eu lieu, le 16 mars 1988. Il y a 30 ans, le gouvernement BAAS et Saddam Hussein tuaient, avec des armes chimiques et biologiques,  plus de 5 000 Kurdes à Halabja: des femmes, des hommes, des enfants, des personnes âgées.

Le massacre de Halabja a pris sa place en tant que honte dans l’histoire de l’humanité, a été jugé dans la conscience des peuples, a été condamné comme un crime contre l’humanité.

Saddam Hussein et le régime BAAS, qui pensaient pouvoir détruire la lutte pour l’égalité et la liberté du peuple kurde en Irak avec des armes chimiques et biologiques, ont tous deux mené à leur propre fin et n’ont pas réussi à restreindre la revendication du peuple kurde pour la liberté et l’auto-gouvernance.
Le monde entier a vu que la lutte pour la liberté et l’égalité ne peut être détruite par des armes chimiques. Après 30 ans cette lutte continue encore plus fortement aujourd’hui.

Aujourd’hui, une mentalité similaire à celle du passé, qui tentait de réprimer une lutte légitime avec des armes chimiques et biologiques à Halabja, attaque des civils, des femmes, des enfants et des personnes âgées à Afrin.

La position et la gouvernance du peuple d’Afrin, qui s’est opposée à la barbarie de l’État islamique, sont aujourd’hui confrontées à l’oppression et à la destruction. Les habitants d’Afrin sont soumis à une nouvelle politique de déplacement forcé et d’ingénierie démographique.

L’histoire nous a montré que l’utilisation des moyens de guerre les plus avancés, le bombardement des villes et les stratégies démographiques ne pouvaient que ralentir le développement historique, mais ne le renversait jamais. La liberté, l’égalité, la justice, la démocratie et la lutte pour la paix ne pourront jamais être détruites.

Pour ce 30e anniversaire, nous condamnons encore une fois le massacre de Halabja. Aujourd’hui, nous exhortons ceux qui cherchent à protéger et à maintenir leur domination par la guerre, l’occupation, ceux qui élèvent les peuples les uns contre les autres, à réfléchir et prendre des leçons de l’histoire.

 Le Conseil exécutif central du Parti Démocratique des Peuples