Appel aux observateurs pour les élections anticipées du 24 juin

L’annonce d’élections anticipées par le président Recep Tayyip Erdogan le mercredi 18 avril, après consultations de son allié politique Devlet Bahçeli, dirigeant du Parti d’extrême droite le MHP, pour le 24 juin prochain, soit un an et demi avant la date officielle prévue des élections  présidentielles et législatives (3 novembre 2019), a pour objectif de conforter la politique hégémonique du parti de l’AKP.

Le caractère soudain et inopportun de telles élections sont clairement une manœuvre pour saboter la  campagne électorale de l’opposition parlementaire au profit du régime au pouvoir. La décision de bouleverser arbitrairement le calendrier électoral constitue également une manœuvre  pour tirer profit de la récente vague nationaliste provoquée lors de l’occupation turque à Afrin.

Parallèlement, la destitution illégale des représentants officiels de notre parti continue sur sa lancée, avec celle de Osman Baydemir (porte-parole du HDP) et Selma Irmak, ce 19 avril. Cela fait au 11 députés du Parti qui ont été destitués et démis de leurs mandats, de façon arbitraire et illégale.

Parallèlement, des requêtes du procureur général d’Ankara visent Feleknas Uca, Sibel Yiğitalp, Dilek Öcalan, Mizgin Irgat, Nadir Yıldırım, Alican Ünlu et Garo Paylan, tous et toutes accusés de faire de la propagande en faveur du terrorisme, d’humilier la nation turque, d’insulter le président turc ou de violer la loi sur les partis politiques. Neuf élus, dont les co-présidents du groupe, sont déjà incarcérés et dans l’impossibilité d’exercer leurs mandats (Selahattin Demirtaş, Figen Yüksekdağ, Abdullah Zeydan, Burcu Çelik Özkan, Çağlar Demirel, Gülser Yıldırım, Ferhat Encu, İdris Baluken, Selma Irmak) et trois ont été contraints de s’exiler.

Nous sommes encore une fois dans l’inquiétude de voir des élections manipulées prendre place le 24 juin prochain, comme il est coutume d’en faire l’expérience depuis quelques années.

C’est pourquoi nous appelons toutes les organisations internationales, les partis politiques et les membres de la société civile à se mobiliser et se montrer solidaire avec les forces démocratiques en Turquie en envoyant des délégations d’observateurs afin de contribuer à assurer des élections transparentes.

Cordialement,

Le bureau de représentation du HDP en Europe.