Communiqué de presse concernant les résultats des élections – Représentation du HDP en Europe

Les résultats des élections locales de dimanche dernier, favorables à l’opposition, ont largement été diffusés à travers tout le pays. Malgré cela, le gouvernement de l’AKP et ses alliés de l’extrême droite, le parti du MHP, continuent de désapprouver ces résultats, notamment dans les grandes villes d’Ankara et d’Istanbul, où notre soutien a été décisif pour le parti de l’opposition (lors des dernières élections législatives en 2018 nous avions obtenus 13% des voix à Istanbul), et ont demandé un recomptage des votes.

Lors des élections législatives du 07 juin 2015, l’AKP avait largement perdu sa majorité au parlement et avait en conséquence immédiatement imposé des élections anticipées, déclarant entre temps une violente guerre contre les villes kurdes.

La Commission électorale suprême (YSK) a par ailleurs accepté et ce sans exception tous les recours introduits par l’AKP/MHP pour l’ensemble du territoire alors qu’aucun des recours présentés par notre parti (HDP) suite aux anomalies des scrutins dans l’ensemble de la région kurde n’ont été considérés par cette même Commission.
De graves irrégularités ont pourtant été relevées dans les villes de Mus, Tatvan, Sirnak, Akdeniz etc. La différence de voix entre nos candidats et ceux de l’AKP dans ces villes oscille entre 3 et 200 voix.
Nous dénoncions par ailleurs dans un communiqué précédent l’envoi de centaines de convois militaires deux jours avant le jour des élections dans le centre de la province de Sirnak pour que ces derniers puissent utiliser leurs voix en faveur de l’état central, dans un contexte où 85% des citoyens votent habituellement pour notre parti.

Malgré toutes nos requêtes pour que soient recompter les voix, les bulletins invalidés à la dernière minute ou encore les voix de notre électorat qui ont été arbitrairement accordées à ceux qui ne figuraient même pas comme candidats sur les listes (das le cas de Mus), nous n’avons à ce jour reçu aucun avis favorable de la part de la Commission électorale.

Nos objectifs principaux de récupérer toutes les mairies qui ont été confisquées de façon illégales (suite aux remplacements de nos maires démocratiquement élus par des administrateurs de l’état central) ainsi que de faire perdre à la coalition de l’AKP-MHP dans les grandes villes de Turquie telles que Istanbul, Ankara, Adana, Antalya et Mersin en ne présentant pas de candidats HDP pour ces villes (dans le but de soutenir les candidats de l’opposition), ont été néanmoins largement atteints!

Pendant ce temps, les arrestations concernant les représentants de notre parti continuent dans l’ensemble des villes kurdes et la répression militaire présente sous forme d’une occupation est toujours en vigueur alors que la campagne électorale (menée elle-même sous une répression sans précédent pour notre parti) est terminée.

Eyyup Doru.