Conférence de presse sur la situation post-électorale en Turquie et les grèves de la faim


Une conférence de presse organisée par Marie-Christine Vergiat (Groupe confédéral de la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique) au Parlement européen et à laquelle ont participé 6 députés européens de trois groupes politiques différents s’est tenue ce mercredi 18 avril à Strasbourg.

Réunis autour de la thématique des résultats des élections en Turquie et de la situation des grévistes de la faim kurdes en Turquie et en Europe, les différents parlementaires ont exprimé leurs vives inquiétudes quant à l’état de santé des grévistes qui se dégrade de jour en jour et ont appelé l’Europe à se prononcer plus efficacement concernant ces derniers. Bodil Valéro, vice-présidente du groupe des Verts/Alliance libre européenne, Malin Björk et Miguel Urban Crespo du groupe confédéral de la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique), Ana Miranda (Groupe des Verts/Alliance libre européenne) et la MPE Julie Ward du groupe de l’Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates au Parlement européens ont tour à tour pris la parole pour dénoncer la gravité de la situation concernant les grévistes de la faim en Turquie et en Europe et le silence des institutions européennes face à ce drame.

Eyyup Doru, représentant du HDP, a tenu a remercier pour sa part la mobilisation des différents parlementaires européens ainsi que les nombreux participants à la conférence de presse de leur soutien et de leur mobilisation tout au long des élections et du mouvement de grèves de la faim généralisée parmi les politiciens kurdes.

M. Doru a dit que les deux objectifs des élections locales avaient été pleinement satisfaits malgré la répression sans limites envers les membres de son parti, celui de faire perdre l’AKP dans les grandes villes turques et de récupérer les villes kurdes dont les maires démocratiquement élus avaient été illégalement destitués pour être arbitrairement remplacés par des administrateurs de l’état central.

Concernant les demandes des grévistes qu’il a personnellement visité le matin même accompagnés de trois députés européens, les portes paroles des grévistes ont formulé la demande suivante: que la résolution de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe du 24 janvier 2019 appelant au respect des droits fondamentaux des membres de l’opposition et à la fin de l’isolement du leader kurde Abdullah Öcalan soit appliquée par la Turquie.